Temps de lecture : 3 minutes

SmartNews #11

18 Mars 2024

Un studio créatif transforme la pollution des océans en encre pour alerter sur la pollution des océans

Pour dénoncer et lutter contre la pollution des océans par les eaux usées, le studio Uncommon a lancé l’initiative « The Dirty Protest » qui consiste à imprimer de pétitions avec de l’encre fabriquée à partir d’eaux usées, en collaboration avec les associations Clean Ocean et Ocean Sewage Alliance.

En effet, en récoltant les eaux polluées aux abords des océans, l’agence créative a pu la concentrer en une encre sale pour pouvoir imprimer les pétitions. Leur objectif est de toucher un million de personnes et de sensibiliser un large public. Uncommon souhaite aussi imprimer le nom de tous les signataires à l’encre sale pour envoyer les pétitions aux responsables politiques.

Sources :

Un data center a été imprimé en 3d en moins de 6 jours en Allemagne

La Wavehouse - Architectes SSV et Krauss Gruppe

En Allemagne, le plus grand bâtiment d'Europe imprimé en 3D vient d'être inauguré. Nommée la « Wavehouse », l'édifice de 600 m2 a été érigé en 140 heures grâce à une imprimante 3D béton. Cela équivaut à un taux d'efficacité d'environ 4 m2 par heure. La réalisation des murs ondulés de la Wavehouse constitue également une prouesse architecturale impossible avec les méthodes conventionnelles. Ce bâtiment abrite désormais un centre de données et est un espoir pour « imprimer » d'autres bâtiments, encore plus imposants.

Sources :

Finlande : Des ingénieurs ont créé une "batterie de sable" pour se chauffer et conserver l'énergie tout en luttant contre le réchauffement climatique.

Pour pallier au failles inhérentes au stockage des énergies solaire et éolienne, l'entreprise Polar Night Energy a récemment lancé un dispositif à base de sable pour conserver le surplus d'énergie produite. Cette batterie a une capacité à même de retenir la chaleur d'une ville pendant une semaine. Ce nouveau système énergétique devrait mesurer 13 mètres de hauteur et s'étendre sur 15 mètres. L’utilisation de sable serait une bonne alternative au lithium et au cobalt qui sont à l’heure les plus utilisés et responsables d’énormes dégâts environnementaux et sociaux. Tous ces éléments participent à la réduction des émissions de CO2. Et c’est au total 160 tonnes seraient ainsi éliminées chaque année en Finlande.

Sources :

📌 Restez connectés pour ne rien manquer de nos prochaines Smartnews !

Logo France 2030

Smartpheed fait partie du programme d'investissement France 2030

Smartpheed s'engage
ODD 8 Travail Décent et croissance économiqueODD 9 Industrie, Innovation et InfrastructureODD 12 Consommation et productino responsableODD 13 Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiquesODD 17 Partenariats pour la réalisation des objectifs

Suis nous !

icône tiktok