Temps de lecture : 3 minutes

SmartNews #6

12 Février 2024

« Champ d’Actions » ramasse 5 tonnes de déchets en 3 jours

Pendant trois jours en janvier, 200 bénévoles de l’association ont ramassé des déchets au bord de la Garonne. C’est sur une décharge de l’Île d’Empalot, que les déchets entassés menaçaient de tomber dans la Garonne. Après une dizaine d’heures de travail, le groupe a finalement récolté 5 tonnes de déchets plastiques, de polystyrène, de produits toxiques, de sacs d’amiante, d’ampoules… Pour limiter l’amas de déchets à cet endroit, l’association a demandé la mise en place d’une réglementation plus stricte pour les entreprises.

Sources :

L’usine du groupe Brangeon qui évite l’enfouissement

L'usine Écotri, développée par le groupe Brangeon

Actuellement, les déchets que l’on ne peut pas valoriser ni recycler sont enfouis dans le sol. L’usine Écotri, capable de valoriser les déchets ultimes au lieu de les enfouir dans le sol est située en Maine-et-Loire a pour objectif de traiter 65 000 tonnes de déchets par an pour en retirer 52 000 tonnes de matières valorisées. La valorisation de ces déchets va permettre la création d’un autre combustible afin de remplacer ceux d’origine fossile. L’intelligence artificielle serait au cœur du projet (utilisation de tris optiques). Il s’agirait d’innovations “capables de calibrer les matières, de les identifier, de les isoler pour les trier” selon David Guibert, directeur industriel, au quotidien français.

Sources :

Écosse : De l’hydrogène vert à partir du whisky

L’hydrogène vert, alternative aux énergies fossiles est obtenu via un processus appelé « l'électrolyse ». Cette technique, très consommatrice en eau, consiste à décomposer l'eau en dioxygène et en dihydrogène, la forme moléculaire de l'hydrogène en utilisant de l'électricité renouvelable. Des scientifiques de l'Université Heriot-Watt basée à Édimbourg, en Écosse, ont créé un matériau, le sélénium de nickel, pouvant transformer les eaux usées des distilleries en hydrogène. La nanoparticule, pourrait donc traiter ces eaux et produire des quantités d'hydrogène vert similaires, voire légèrement supérieurs à ceux obtenus avec l'eau douce. Une idée écologique qui permettrait d'arrêter l'utilisation d'eau douce.

Sources :

📌 Restez connectés pour ne rien manquer de nos prochaines Smartnews !

Logo France 2030

Smartpheed fait partie du programme d'investissement France 2030

Smartpheed s'engage
ODD 8 Travail Décent et croissance économiqueODD 9 Industrie, Innovation et InfrastructureODD 12 Consommation et productino responsableODD 13 Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiquesODD 17 Partenariats pour la réalisation des objectifs

Suis nous !

icône tiktok